En poursuivant votre navigation sur le site vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus adaptés. En savoir plus .

LA PRUNE : UN DÉFILÉ EN ÉTÉ

Starlette des étés en fête, je parade sur les tables ensoleillées habillée de mes robes bleues et violettes, ou jaunes et vertes. Savoureuse et gourmande, on peut me croquer à pleines dents, ou me préférer fondante en pâtisserie. Autant de qualités que vous n’avez pas fini d’aimer !

Ma carte d’identité

BIEN MIEUX LE MAG - AOUT 2019

Mes origines
On retrouve ma trace dans les civilisations égyptienne, romaine et chinoise. En France, je commence à faire parler de moi au Moyen Âge et à la Renaissance où j’étais si appréciée qu’une variété fut nommée "reine-claude" en hommage à Claude de France, première épouse de François 1er. À l’époque, on me dégustait en fruit de table, en tarte et en confiture.

Infos pratiques

Où suis-je produite ?
En France, je suis principalement cultivée en Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes et Lorraine.

Quand me consomme-t-on ?
De juin, pour les variétés les plus précoces, à octobre.

Comment me choisir ?
Je dois être légèrement molle, signe de maturité, et ma peau lisse et sans taches. Si vous apercevez un léger voile blanc sur ma robe, pas d’inquiétude : il s’agit de la pruine, des petites paillettes de cire que je produis pour me protéger de la chaleur. Comment me conserve-t-on ?
On me déguste le plus rapidement possible après l’achat. Si vous souhaitez me préserver dans le bac à fruits du réfrigérateur, sortez-moi quelques heures avant de me consommer afin que je libère toutes mes saveurs.

BIEN MIEUX LE MAG - AOUT 2019

La grande famille des prunes

BIEN MIEUX LE MAG -AOUT 2019

• La reine-claude : en France, je suis l’une des prunes les plus appréciées. Verte et dorée, dodue et juteuse, je suis délicieuse aussi bien crue que cuite.

• La prune d’Ente :
c’est moi qui suis transformée en pruneau ! Mais j’ai d’autres atouts sous le noyau. Très sucrée, sans aucune acidité, les enfants m’adorent !

• La mirabelle : petite prune jaune orangé, je sais me rendre indispensable dans les compotes, confitures et pâtisseries. Caramélisée, je suis délicieuse servie avec une viande blanche.

• Le pluot : issu d’un croisement entre l’abricot et la prune, je suis le fruit le plus original de tous. Parfum marqué, bel équilibre entre le sucré et l’acidité, on me savoure à la croque, ou cuit.

Les enfants, mangez-moi !

BIEN MIEUX LE MAG - AOUT 2019

Clafoutis aux prunes
Un délice pour tous les p’tits chefs en herbe !

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g de prunes
  • 4 oeufs
  • 125 g de farine
  • 20 g de beurre
  • 30 cl de lait entier (ou végétal)
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  1. Préchauffez le four à 180 °C.
  2. Lavez et dénoyautez les prunes. Coupez-les en quartiers puis disposez-les dans un plat beurré. Saupoudrez de 30 g de sucre en poudre.
  3. Dans une terrine, battez les 4 oeufs avec le sucre restant et la pincée de sel. Ajoutez la farine et mélangez avec le lait. Versez cette pâte sur les prunes.
  4. Faites cuire 40 min à 180 °C. Servez tiède puis régalez-vous !