En poursuivant votre navigation sur le site vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et contenus adaptés. En savoir plus .

Petit gateaux de noel à cuisiner et à croquer

Parmi toutes les traditions pâtissières de nos régions, nous avons sélectionné celles venues d’Alsace et de Provence. Explorez-les avec nous ! Faciles à réaliser avec les enfants, on les enrubanne pour les offrir, on les grignote tous les jours de l’Avent ou on les garde pour les partager au réveillon.
Avec elles, c’est la bonne odeur des fêtes qui vient embaumer la maison !

BIEN MIEUX LE MAG - DECEMBRE 2018

On s’amuse avec les sablés alsaciens

Ils prennent toutes les formes que vous voulez : sapins, étoiles, bonshommes de neige, croissants de lune… Choisissez vos emporte-pièces ! Puis, battez en mousse 2 oeufs avec 200 g de sucre, incorporez 450 g de farine tamisée avec une pointe de levure et 200 g de beurre en petits morceaux, effritez entre les doigts jusqu’à ce que la pâte ait une consistance sableuse. Mettez en boule, laissez reposer 1h. Étalez-la finement (½ cm au maximum) sur une plaque recouverte de papier cuisson ; découpez vos biscuits à l’aide des emporte-pièces et placez-les sur une plaque à pâtisserie 12 min à four chaud (180 °C). N’hésitez pas à varier les plaisirs : vous pouvez parfumer la farine de vanille (gousse grattée ou sucre vanillé), zestes de citron ou d’orange, cacao en poudre…

BIEN MIEUX LE MAG - DECEMBRE 2018
BIEN MIEUX LE MAG - DECEMBRE 2018

On est gourmand avant tout

La traditionnelle bûche de Noël peut laisser place à d’autres gâteaux plus simples à réaliser en famille, comme des muffins personnalisables selon vos goûts (fleur d’oranger, cannelle, chocolat...). À l'aide de votre poche à décorer, dressez-les dans les caissettes. Ils composeront ainsi une déco gourmande.

On redécouvre les 13 desserts provençaux

Tout au sud de la France, on partage le rituel de Noël autour des treize douceurs à déguster lors de la veillée. Il faut présenter : figues sèches, raisins secs, amandes, noix ou noisettes, raisin, melon, orange, dattes, un fruit exotique, nougat blanc, nougat rouge, nougat noir et pompe à huile.
La « pompe à huile » est la star de ce « gros souper », comme on nomme le réveillon en Provence. On déguste cette brioche trempée dans du vin cuit et il faut la rompre à la main, mais surtout ne pas la couper au couteau (sous peine d’attirer la ruine !). Pour la confectionner, faites un puits dans 500 g de farine, versez-y 10 g de levure dissoute dans de l’eau tiède, 2 c. à soupe d’huile d'olive et 2 c. à soupe d'eau de fleur d'oranger… ou de pastis pour une version anisée. Pétrissez, mettez en boule, laissez lever au moins trois heures, étalez en forme de brioche allongée sur une plaque, faites des entailles en croix, les agrandir en forme de trous ovales. Mettez à four chaud (220 °C) 15 à 20 min, badigeonnez d’huile d’olive et laissez refroidir.

BIEN MIEUX LE MAG - DECEMBRE 2018
CU_BienMieuxleMag_bloc9_ImageTexteADroite

DES ÉCONOMIES SUR UNE SÉLECTION DE PRODUITS U DU QUOTIDIEN(1)

DÉCOUVREZ LA SÉLECTION

(1) Offre valable sur une sélection de produits U signalés en magasin. La sélection de produits U est renouvelée tous les mois et sera également disponible à l’accueil de votre magasin.